Outils pour utilisateurs


Règles de vol

Le pilote de vol libre a longtemps ignoré les espaces aériens considérant qu'ils étaient “réservés” aux véritables aéronefs . Compte tenu de l'évolution des performances des parapentes, le terrain de jeu s'est considérablement agrandi notamment en plaine. Il est dorénavant impossible d'envisager des vols ambitieux sans se préoccuper de la règlementation aérienne. 

En parapente on vole selon les règles de vol à vue (VFR Visual Flight Rules)  :

Voir       -     Etre vu       -  Eviter

Il est bon de connaitre et comprendre les unités employés dans tous les documents aéronautiques édités selon les règles internationales aéronautiques (OACI)

  • Langue et mesures anglaises
  • Horaires en temps universel  soit heure UTC
  • Unités de mesures = pieds (feet), nœuds et miles nautiques
  • 1 ft = 30 cm ⇒ 100 ft = 30 mètres
  • Conversion = X3 + /10 (1000 ft = 300 mètres)
  • ASFC = AboveSurFaCe   Au dessus de la surface
  • AGL = Above Ground Level  Au dessus du niveau du sol
  • AAL = Above Airport Level   Au dessus du niveau de l'aerodrome
  • AMSL = Above Medium Sea Level  Au dessus niveau moyen de la mer
  • FL = Flight Level   Niveau de vol
  • QFE = référence 0 au déco/atterro
  • QNH = Altitude réelle
  • FL = Altitude pression 1013
Référence Type Unité Calage Conversion
ASFC, AGL, AAL Hauteur 1 ft QFE 1000 ft = 300m
AMSL ou aucune Altitude 1 ft QNH 100 ft = 30m
FL Niveau de vol 100 ft 1013 hPa FL100 = 3000m

On suppose que les pilotes de vol libre lisant ce document connaissent à  fond les règles de priorité et de vol VMC :-)

On se contentera donc d'un simple schéma résumant les règles Visual Meteorological Conditions :

Cette illustration résume les contraintes variables selon l'altitude de vol :

     - moins de 900m

     - de 900 à 3000m

     - au dessus de 3000m 

Pour les zones à forte densité (villes, agglomérations, rassemblement de personnes), survol 300m au dessus de l'obstacle le plus élevé dans un  rayon de 600m.

Ailleurs le minimum de 150m n'est plus imposé aux PUL. Cependant une hauteur minimale peut être imposée au dessus d'un espace protégé (Parc national, réserve, ZIT) de 300 à 1000m suivant les cas.

Division de l'espace aérien :

Afin d’assurer une séparation des trafics et ainsi éviter un cohabitation difficile entre les aviations commerciales, militaires et de loisirs, une règlementation très stricte a été adoptée.

Verticalement, l'espace a été divisé en classes qui peuvent être contrôlées on non. La page Espaces Aériens détaille l'ensemble de cette règlementation.

Horizontalement, pour les besoins du trafic aérien, des zones avec diverses classes d’espaces sont définies. Elles sont répertoriées sur la page Espaces Particuliers.


Outils de la page

Outils du site